aides financières retraiteDevenir sénior, cela réserve parfois des avantages, notamment sur le plan financier.

En effet, pour les personnes de plus de 60 ou 65 ans, il existe de nombreuses aides et dispositifs de crédits.

Encore faut-il en connaître l’existence et savoir si vous pouvez y prétendre.

Crédit Seniors dresse pour vous aujourd’hui un éventail des aides financières pour séniors auxquelles vous pouvez peut-être avoir le droit.

Les aides à l’emprunt pour les personnes âgées

Emprunter lorsque l’on est retraité, et financer de nouveaux projets, c’est plus compliqué ?

Oui, indiscutablement. Parce que les revenus sont en baisse, le taux d’endettement pour un projet immobilier sera bien évidemment plus élevé. Même pour des crédits à la consommation, certains établissements pourront se montrer réticents, car qui dit âge plus élevé dit aussi risque en hausse (problèmes de santé, invalidité, décès).

Heureusement, des solutions sur-mesure existent pour les séniors :

    • Le crédit viager hypothécaire: la mise en place du prêt viager hypothécaire a pour objectif de faciliter l’accès au crédit des personnes âgées de plus de 65 ans.
      Vous transformez votre patrimoine immobilier en capital ou rente et vous n’avez aucune mensualité à payer. Vous recevez une somme d’argent, en plaçant un bien immobilier en hypothèque. Vous en restez propriétaire et pouvez y vivre. A votre décès, la banque revend le bien pour rembourser le crédit ;

    • Le prêt hypothécaire cautionné: similaire à un prêt classique (consommation ou immobilier), le prêt hypothécaire cautionné se rembourse chaque mois. Son montant dépend du bien placé en hypothèque (généralement 70% de la valeur) ;

  • Le prêt personnel : les banques disposent presque toutes d’offres de crédit destinées aux seniors. Pour financer un voyage ou une dépense exceptionnelle, selon les dossiers, il est possible d’obtenir un crédit « classique ».

Les allocations pour personnes âgées

Selon les conditions financières, mais aussi le degré d’autonomie d’une personne âgée, il est possible de solliciter des allocations auprès de l’administration française.

    • L’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa): selon des conditions de ressources, cette aide s’adresse aux plus de 65 ans.
      Il faut disposer de moins de 800€ de ressources mensuelles pour une personne seule, et moins de 1 242€ pour un couple. L’aide viendra en complément de vos revenus, pour atteindre les sommes précitées ;

    • L’allocation personnalisée d’autonomie (Apa): pour les personnes de plus de 60 ans qui rencontrent des problèmes d’autonomie (difficulté à marcher ou à réfléchir), l’Apa est une aide qui couvrira une partie des frais mis en place pour palier à la perte d’autonomie.
      Celle-ci peut intervenir pour régler un service de portage de repas, ou la visite d’assistantes ménagères. Une part restera toutefois toujours à régler par le bénéficiaire.

Les aides fiscales pour les personnes âgées

Outre les dispositifs d’aide au financement de projets ou les allocations, les séniors peuvent aussi bénéficier de certaines aides fiscales.

    • Le crédit d’impôt associé à l’emploi d’un salarié à domicile: 50% des dépenses engagées pour l’emploi d’une personne à domicile peuvent être transformées en crédit d’impôt.
      Une limite de 12 000€ de plafond de dépenses annuelles s’applique. Ce plafond passe à 15 000€ pour les personnes qui prennent en charge l’emploi d’une personne à domicile pour un ascendant (parents / grands-parents) de plus de 65 ans. Cela signifie un crédit d’impôt de 7 500€.

  • La réduction d’impôt pour les dépenses d’accueil dans un établissement pour personnes dépendantes : en cas de séjour dans un établissement spécialisé, les frais peuvent être élevés. Si des frais liés à la dépendance sont facturés, une réduction d’impôt peut alors être accordée.
    Elle correspond à 25 % des sommes payées (avec un plafond de 10 000 € par personne hébergée) soit une aide maximale de 2 500€.